Le site qui vous aide à écrire votre biographie

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 



 

 

 

 

 

 

 

J'ACCUSE

Les mafieux du gouvernement!

article du Monde de ce samedi 27/10/2007

Les députés ont approuvé l'instauration des franchises médicales
LEMONDE.FR avec AFP | 27.10.07 | 09h01 • Mis à jour le 27.10.07 | 09h01
Les députés ont approuvé dans la nuit de vendredi à samedi, l'instauration très controversée des franchises médicales non remboursées sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires, à partir du 1er janvier 2008. Cette disposition a été votée lors d'un scrutin public par 44 voix contre 27, dans le cadre du projet de finances de la sécurité sociale (PLFSS 2008) dont elle l'une des mesures phares. Seule l'UMP a voté pour.
Les franchises sur les médicaments (50 centimes), les actes paramédicaux (50 centimes) et les transports sanitaires (2 euros) devraient rapporter à la Sécurité sociale quelque 850 millions d'euros dès 2008, destinés à financer le plan Alzheimer, la lutte contre le cancer et les soins palliatifs.
Le montant total des franchises - auxquels seraient opposés 70% des Français, selon un sondage réalisé en septembre - ne pourra excéder un plafond de 50 euros par an et par patient. En seront exonérés les enfants, les femmes enceintes et les bénéficiaires de la CMU. Ces 50 euros s'ajouteront aux forfaits, plafonnés à 50 euros, déjà en vigueur depuis 2004 (un euro par acte médical).
AUCUN RAPPORTEUR DU TEXTE, AUCUN INTERVENTION DE L'UMP DANS LA DISCUSSION GÉNÉRALE ( Ah bon! Ils ont été élus démocratiquement pour défendre le peuple? En tout cas c'est à cela que le rôle de député est soit-disant dévolu! Mais ceux de notre époque sont Inconséquents! Figés sur LEURS PRIVILEGES!! Evidemment à 4000€ en moyenne d'indemnités... on ne veut pas cracher dans la soupe! Braves petits soldats! Pauvres français! Pauvre France!!)
Les députés de gauche ont mené une véritable guerrilla contre "ce nouvel impôt pour les malades" pour Patrick Roy (PS), cette "taxe sur la maladie" pour Hervé Feron (PS), cette mesure "infâme" pour Christian Paul.
"C'est la seconde franchise créée par l'UMP. Nous en sommes à 100 euros que beaucoup de nos concitoyens ne peuvent pas payer. Comment peut-on avoir le coeur de vouloir responsabiliser les personnes atteintes de longues maladies, les invalides de guerre", a accusé Martine Billard (Verts). "Comment pouvez-vous infligez cette amende moralement et socialement inacceptable aux accidentés du travail" a renchéri Roland Muzeau (PCF). (Je veux bien mais le résultat du vote : "40 pour et 27" contre sur 627 !!! - Alors, uniquement présent à la fin du mois mais pas pour les grandes décisions?)
Pas moins de 17 députés PS, PCF ou Verts ont pris la parole avant de présenter des amendements de suppression puis tenter d'en faire exonérer les pensionnés de guerre, les accidentés du travail ou les malades de longue durée.
Pour le NC, Jean-Luc Preel a demandé sa suppression. Aucun rapporteur du texte, aucun élu UMP n'est intervenu dans la discussion générale de cet article. "Nous voulons donner un coup d'accélérateur" en faveur de la maladie d'Alzheimer, des cancers et des soins palliatifs, a plaidé la ministre de la santé, Roselyne Bachelot. "Nous avons choisi d'agir sur les dépenses les plus dérivantes de notre système de santé : la consommation de médicaments et les transports sanitaires", a-t-elle ajouté.
De nombreuses associations, professionnels de santé et syndicats ont manifesté leur opposition à ces franchises. CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC ont demandé "solennellement" à François Fillon d'y renoncer. (La grève, il faut la faire pour des causes semblables, non? Ce gouvernement de nantis et de serpillières au service du patronat est une véritable insulte à ceux qui travaillent!)

 

 

Copyright 2006 Armand-p
prima.saga@gmail.com
de-tout-un-peu.info